Erwin Blumenfeld

Erwin Blumenfeld
Photographies, dessins et photomontages
Jeu de Paume – Paris
du 15 octobre 2013 au 26 janvier 2014

L’exposition du Jeu de Paume consacrée à Erwin Blumenfeld présente les multiples facettes de son travail de collage puis de photographie avec différents thèmes : autoportraits, portraits, nus, architecture et mode.

Blumenfeld_autoportrait

Autoportrait – 1937

.

Coup de cœur au sein de cette exposition photo : le portrait d’une jeune femme aux bras croisés (que l’on retrouve dans l’autoportrait ci-dessus). La photo est retravaillée en labo, solarisée ce qui donne au textile de sa blouse une matière très graphique proche du dessin au fusain. Cette manipulation donne l’illusion d’une esquisse tout droit sortie de l’atelier de Léonard de Vinci.

Dans un contexte sociopolitique très marqué (né juif allemand en 1897, il a grandi à Berlin avant de fuir à Amsterdam puis à Paris où il a été déporté dans des camps français pour enfin s’exiler à New-York), la logique, la simplicité et la fluidité avec lesquelles s’enchaînent ses projets artistiques est étonnante.

Ses expérimentations dans les photos en noir et blanc, les collages, les images manipulées (à la prise de vue ou lors du développement) se retrouvent dans son travail pour les magazines de mode. Pour la première fois, il intègre la couleur qui apporte à son œuvre une force éblouissante.

Erwin Blumenfeld
Photographies, dessins et photomontages
Jeu de Paume – Paris
du 15 octobre 2013 au 26 janvier 2014

Publicités