Eduard Ovčáček

Eduard Ovčáček, œuvres graphiques/sculptures
Musée de l’Imprimerie – Lyon
du 25 octobre 2013 au 16 mars 2014

Artiste tchèque dans un pays écrasé par la censure communiste, Eduard Ovčáček n’a cessé de créer pour faire valoir sa liberté d’expression, pour dénoncer la situation politique de son environnement.

Eduard Ovcácek

S’interrogeant sur les potentialité de la lettre, il utilise le caractère typographique comme une forme abstraite, lui donnant une autonomie, une force au delà du langage.

Avec des moyens limités, il expérimente de nombreux procédés pour réaliser une forme nouvelle avec le caractère d’imprimerie : collage, gravure sur bois, eau-forte, monotype, sérigraphie, papier brûlé, gaufré, sculpture… la lettre est déconstruite, recomposée, assemblée.

Leçon du A majuscule
26 planches dans lesquelles le « A » majuscule représente le pouvoir, l’URSS, face aux petits « a » qui donnent corps au peuple oppressé.

Cette rétrospective dans laquelle la typographie et les caractères d’imprimerie ont une place si importante, s’installe en toute logique au sein du Musée de l’Imprimerie. L’exposition temporaire cohabite avec l’exposition permanente qui permet de mieux comprendre l’évolution des procédés d’impression. Ainsi, les fontes animant les estampes d’Eduard Ovčáček sont également présentes dans leur casse, pour leur fonctions premières.

Un musée, qui avec ses très belles expositions (Quand les livres s’amusent, Roger Excoffon,…), mériterait une plus grande notoriété.

Eduard Ovčáček, œuvres graphiques/sculptures
Musée de l’Imprimerie – Lyon
du 25 octobre 2013 au 16 mars 2014

Publicités