Linogravure #2

Après Magnifique, voici un deuxième projet en lino !
Pour cette version en 2 couleurs, chaque teinte a sa propre plaque de lino et le tirage demande une attention toute particulière pour le calage au niveau des lettres typo.

L’impression sur du papier recyclé gris donne l’envie de poursuivre cette technique avec des teintes très claires pour donner des touches lumineuses.

À suivre …

Publicités

Nos grands-mères, ces typographes…

Certaines familles ont des armoiries, d’autres des trousseaux…
Brodées patiemment sur des serviettes, torchons ou serviettes de bain, les initiales se combinent, s’assemblent dans un dessin qui peut vite devenir complexe.

_________

J P
On peut retourner la pièce, les initiales se lisent dans les 2 sens.
New Man avant l’heure ?

C G

J P C
Trois initiales dissimulées dans un unique caractère

 

 

Inconsciemment, nos grands-mères avaient une certaine notion du logo.

Eduard Ovčáček

Eduard Ovcacek

Eduard Ovčáček, œuvres graphiques/sculptures
Musée de l’Imprimerie – Lyon
du 25 octobre 2013 au 16 mars 2014

Artiste tchèque dans un pays écrasé par la censure communiste, Eduard Ovčáček n’a cessé de créer pour faire valoir sa liberté d’expression, pour dénoncer la situation politique de son environnement.

Eduard Ovcácek

S’interrogeant sur les potentialité de la lettre, il utilise le caractère typographique comme une forme abstraite, lui donnant une autonomie, une force au delà du langage.

Avec des moyens limités, il expérimente de nombreux procédés pour réaliser une forme nouvelle avec le caractère d’imprimerie : collage, gravure sur bois, eau-forte, monotype, sérigraphie, papier brûlé, gaufré, sculpture… la lettre est déconstruite, recomposée, assemblée.

Leçon du A majuscule
26 planches dans lesquelles le « A » majuscule représente le pouvoir, l’URSS, face aux petits « a » qui donnent corps au peuple oppressé.

Cette rétrospective dans laquelle la typographie et les caractères d’imprimerie ont une place si importante, s’installe en toute logique au sein du Musée de l’Imprimerie. L’exposition temporaire cohabite avec l’exposition permanente qui permet de mieux comprendre l’évolution des procédés d’impression. Ainsi, les fontes animant les estampes d’Eduard Ovčáček sont également présentes dans leur casse, pour leur fonctions premières.

Un musée, qui avec ses très belles expositions (Quand les livres s’amusent, Roger Excoffon,…), mériterait une plus grande notoriété.

Eduard Ovčáček, œuvres graphiques/sculptures
Musée de l’Imprimerie – Lyon
du 25 octobre 2013 au 16 mars 2014

The Happy Show

The Happy Show
Stefan Sagmeister
Gaîté Lyrique – Paris
du 28 novembre 2013 au 9 mars 2014

Je suis sortie de l’exposition Happy Show avec le sourire, le grand sourire.
En dehors du thème qui agit comme une joyeuse thérapie en mode avance rapide, la scénographie est ludique, colorée. Ça fourmille, c’est généreux, l’artiste est partout, au feutre sur les murs, il nous guide, il se marre.

The Happy Show

 » Je m’appelle Stefan Sagmeister, je suis designer graphique (…) je tiens un journal et une fois, j’avais noté rapidement une petite liste de choses que j’avais apprises dans ma vie (…) on en a fait des créations graphiques « .

La quête personnelle du bonheur devient oeuvre
Stefan Sagmeister réalise une exposition-exploration sur le thème du bonheur. De l’ordre de l’expérimentation, il combine de nombreux supports (photo, vidéo, texte, film d’animation…) pour livrer ses réflexions, sa recherche du bonheur, composées de notes personnelles mais aussi d’études et de statistiques (uniquement celles qui lui plaisaient).

Now is better / Aujourd’hui c’est mieux
vidéo

Lignes de conduite
Issues de son journal intime, ses observations sont mises en images, la typographie devient matérielle, en volume, en mouvement. Ces phrases ainsi composées sont souvent éphémères, le matériau qui compose la lettre évolue (à l’images des bananes qui murissent), il bouge, s’autodétruit.

Self-confidence produces fine results /  La confiance en soi produit de très bon résultats
.

If I don’t ask, I don’t get / Si je ne demande pas, je n’obtiens pas
vidéo
.

Worrying solves nothing / S’inquiéter ne résout rien
Complaining is silly, either act or forget / Se plaindre, c’est idiot, mieux vaut agir ou oublier
.


Drugs is fin in the beginning but become a drag later on /
Les drogues c’est amusant au début mais à la longue ça devient lourd

.

Graphisme d’information
Les statistiques sont traduites de manière très visuelle, le graphisme révèle toute sa force pour donner à voir les analyses psychologiques ou encore les recherches anthropologiques consacrées au bonheur.

.

En parallèle de cette exposition, Stefan Sagmeister a réalisé des conférences pour TED et travaille à un long-métrage sur sa quête du bonheur.
Dans cette vidéo, quelques extraits de ses films d’animations avec des belles images de typo (encore des bananes !!)

.

The Happy Show
Stefan Sagmeister
Gaîté Lyrique – Paris
du 28 novembre 2013 au 9 mars 2014